Quel rhum pour la cuisine ?

rhum pour la cuisine

Le rhum est une eau de vie, un alcool obtenu par distillation ou par fermentation du jus de canne à sucre. Il est très utilisé pour les cocktails mais aussi en cuisine. Quels conseils sur l’utilisation du rhum en cuisine ?  Quel rhum peut être utilisé ?

Connaitre les variétés de rhum avant de cuisiner

Il existe différents types de rhum, plus fort ou plus doux, le gout du rhum peut varier selon le temps de vieillissement. Industriel ou traditionnel il y a le vieux rhum, le rhum ambré, le rhum blanc ou encore le rhum arrangé. Cette boisson star présente de belles saveurs et des arômes très particuliers.  Le vieux rhum moelleux, boisé ou encore fruité comme son nom l’indique est vieilli de plusieurs années dans des fûts.  Le rhum ambré moins alcoolisé avec un gout sucré est de couleur foncée d’où son appellation. Le rhum blanc est le rhum le plus pur et le plus alcoolisé. Il est souvent utilisé comme ingrédient de base pour les cocktails comme le Daiquiri, le Planteur ou encore le Punch cubain.  Le rhum arrangé quant à lui est du rhum blanc ou ambré mélangé de fruits ou d’épices macérés tels le gingembre, le litchi, l’ananas ou encore la vanille.  Pour choisir le rhum qu’il vous faut dans votre cuisine et bénéficier d’une gamme de choix de rhum, cliquez ici

Les rhums utilisés en cuisine

Si le rhum connait déjà du succès dans les cocktails, la cuisine raffole de cet ingrédient aromatisant et spécifique en gout. Le vieux rhum est le plus consommé comme boisson qu’en étant un ingrédient, alcool sec ou frappé il est plutôt utilisé comme digestif ou apéritif, à consommation très modérée. Rhum ambré, rhum arrangé ou vieux rhum pour les plus tolérants, les desserts et les pâtisseries éclatent de saveurs sucrées et vanillées. Le fameux baba au rhum, les crêpes, les bananes flambées et la glace rhum raisin sont les desserts à base de rhum les plus exquis et connus de tous. Le rhum blanc, lui est surtout utilisé pour les plats salés pour égayer les papilles.  Plats salés plutôt recherchés et rarissimes à base de viande, de poulet ou de crustacés : même des coquilles saint jacques, le rhum blanc sert à raviver le gout des plats. Si l’envie irrésistible de plats exotiques, de cuisine créole et/ou haïtienne vous attire, le rhum reste un bel allié en cuisine.  Il est conseillé de concocter l’incontournable poulet au miel et au rhum. Le rhum est donc consommé à toutes les sauces pour le grand plaisir de tous.  

Comment le cuisiner ?

Desserts, pâtisseries, plats salés, cuisiner avec du rhum comme ingrédient révèle de l’originalité de son gout et de son parfum. Le rhum dans les desserts s’enflamme pour donner de l’exotisme aux fruits : salade de fruits ou encore crumble de pommes rhum raisin. Le rhum ambré et le rhum blanc sont aussi utilisés comme parfums dans les préparations des pâtes (crêpes ou gaufres). Pour les plats salés, des crevettes flambées, du foie gras au pain d’épice imbibé de rhum, les créations gourmets n’en finissent pas d’étonner. Assaisonner, imbiber, flamber, mariner, des recettes à base de rhum sont publiées en ligne, dans des livres de recettes ou affichées dans des boutiques de rhum. Il est même possible de créer et d’exploiter ses propres recettes. Le rhum s’associe à la gourmandise en tout temps et à toutes les saveurs :  petit déjeuner, déjeuner, apéro dînatoire, toasts sucrés salés et amuse bouches. Pour les moins tolérants, il est possible de diluer le rhum avec d’autres ingrédients ou boissons. Des petites doses de rhum suffisent amplement à chavirer les palais et à épater vos convives.

 

 

 

Sucres naturels : découvrez la vergoise et ses utilisations en patisserie
Friteuse sans huile : tous les avantages santé et gourmandise